Nathalie Boivin

Nathalie Boivin a toujours été passionnée par la santé. Enfant, elle dévorait les écrits sur la nutrition et l’activité physique. Lors d’un choix de carrière, elle savait que ça devait toucher la santé. Malheureusement, étudier dans le domaine de la santé, la majorité du temps, ça se résume à étudier la maladie.

Ce n’est qu’à la troisième et dernière année de son baccalauréat en Science infirmière que le ciel s’est ouvert et qu’elle a décou- vert la santé communautaire, la promotion de la santé, l’éducation à la santé et la recherche. C’est à ce moment qu’elle a su qu’elle voulait œuvrer, travailler à accompagner les gens dans leur cheminement vers un meilleur état de santé, plus d’autono- mie et plus de contrôle sur leur vie.

«La promotion de la santé est importante pour moi, j’en ai fait le cœur de mon travail et de ma vie. Au travail, j’ai mis sur pied quelques initiatives visant à amener les gens à être actifs ensemble et à y avoir du plaisir, » soutient-elle. C’est ainsi qu’en 2000, l’initiative « On pompe de l’air ... frais!!! » a été mise sur pied en collaboration avec des étudiantes et étudiants du programme de baccalauréat en Science infirmière à l’UMCS-Bathurst.

Vers 1988, Nathalie a commencé à courir plus sérieusement, se joignant à un club de course. Son meilleur temps au 5 km, 19:30, a été réalisé à l’automne 1989 lors d’une compétition à Dartmouth, Nouvelle-Écosse. Son meilleur temps au 10 km, 43:01, été enregistré à Gagetown, N.-B, en 1991.

À son arrivée dans la région Chaleur, elle s’est jointe au Club de Coureurs Chaleur pour partager la camaraderie et le plaisir de courir. Elle a rédigé quelques présentations portant sur la nutrition et les besoins en liquides des coureurs pour les membres qui sont disponibles sur le site du Club.

Nathalie a couru son premier marathon en 2000. Elle en a complété 19, dont 5 dans le cadre du triathlon de distance Ironman. Elle s’est qualifiée pour Boston à plusieurs reprises mais elle n’y est allée que deux fois, son meilleur temps au marathon étant de 3:42.

Elle est devenue une habituée du Demi-marathon de l’Acadie où elle y a découvert un beau groupe de coureurs sympathiques qui couraient pour le plaisir et le dépassement de soi. Son meilleur temps à cette épreuve est de 1:34. En 2012, elle recevait une plaque commémorative pour avoir complété 50 demi-marathons de l’Acadie.

En 2003, elle a découvert la discipline du triathlon. Ça a été un coup de foudre.

Depuis, elle a complété plusieurs triathlons de distance sprint, olympique, demi-ironman, EPIC et Ironman. De 2010 à 2015, elle a réalisé 5 triathlons de distance Ironman et 1 d’une distance EPIC. Son meilleur temps à un triathlon de distance Ironman, 11 heures 4 min, a été enregistré à Montréal, en 2010. De plus, Nathalie a participé à toutes les éditions du Triathlon Chaleur et à plusieurs reprises au Deux milles de natation de Tracadie.

«J’aime être active. J’aime participer aux activités organisées en communauté. J’aime travailler à maximiser le potentiel de chacun à jouer un rôle actif face à sa santé et à son mieux-être.» a déclaré Nathalie. En 2012, elle fut nommée personnalité de l’année Acadie-Nouvelle Radio-Canada principalement pour ses implications commu- nautaires en lien avec la santé et le mieux-être. En 2014, elle a reçu le titre Étoile communautaire pour la Région Chaleur.

Nathalie aime repousser ses limites. C’est probablement ce qui l’a poussée à prendre part au Tour de l’espoir 2015, une randon- née de 650 km, échelonnés sur 3 jours. Elle a aussi relevé tout récemment le Défi Népisiguit, 140 km de course, vélo et canot, échelonné sur deux jours.

Nathalie Boivin souhaite toujours garder cette passion pour la santé et un mode de vie actif et sain. 

Photos